Labomat Essor | Labomat

FAQ



1 - Que voit un instrument de mesure de la couleur ?

Les appareils de mesure de couleur appelés colorimètres ou spectrocolorimètres fonctionnent de la manière suivante: l'appareil éclaire le produit et analyse la lumière diffusée ou transmise. A partir du spectre obtenu (intensité lumineuse en fonction de la longueur d'onde), l'appareil calcule les coordonnées chromatiques de la couleur dans l'espace colorimétrique. On obtient ainsi des coordonnées L*a*b ou L* représente la clarté (noir-blanc), a* l'axe vert-rouge, b* l'axe bleu-jaune. On peut donc ainsi mesurer une couleur grâce à ses coordonnées mais également mesurer des écarts de couleur (delta E).


2 - Comment déterminer le code ral d'une peinture ?

La classification RAL est une classification arbitraire des couleurs sous forme de nuanciers. Principalement utilisée dans l'industrie des peintures et permet de faciliter les échanges entre donneurs d'ordres et faiseurs. Pour déterminer le code RAL d'une peinture, il suffit de se procurer par exemple chez Labomat Essor un nuancier RAL (existe en satiné ou en brillant) puis de faire une comparaison visuelle. Une solution alternative de plus en plus utilisée est le nuancier électronique Capsure RM200 également disponible chez Labomat Essor: l'appareil flashe le produit, analyse la couleur, recherche dans sa base de nuanciers (RAL, Pantone, Munsell....) puis indique la nuance la plus proche.


3 - Que veut-dire peinture ral ?

Il existe une infinité de couleurs, chaque fabricant de peinture a son propre nuancier avec des teintes qui lui sont spécifiques. En plus de leurs teintes, ils formulent également des peintures suivant le référentiel de couleur RAL. Il s'agit d'un nuancier de couleurs permettant ainsi d'avoir la même teinte quel que soit le fabricant. Par exemple la couleur RAL 9016 est ce qu'on appelle le blanc électroménager.


4 - Où acheter un nuancier ral ?

On peut acheter des nuanciers RAL chez des sociétés spécialisées dans les équipements de mesure de la couleur comme par exemple Labomat Essor.


5 - Où acheter un viscosimetre ?

Le leader mondial des viscosimètres est la société Brookfield Ametek qui est représentée en France par la société Labomat Essor. Les viscosimètres Brookfield sont la référence mondiale et sont réputés pour leur fiabilité, leur simplicité d'utilisation et leur précision. Malgré la présence de nombreux fabricant concurrents Brookfield reste le meilleur choix du fait de la communauté d'utilisateur, du réseau mondial de vente, de maintenance et d'étalonnage des appareils.


6 - Comment utiliser un viscosimetre ?

Avant de commencer à utiliser un viscosimètre, il convient de se poser les bonnes questions: dans quelles conditions sont utilisés les produits que je dois mesurer (à quelle température, est il utilisé agité, est il utilisé au repos), est ce que les produits sont liquides ou pâteux, est qu'il y a des morceaux dedans, qu'est ce que je souhaite mesurer. En fonction de toutes les réponses à ces questions, on determinera le type de viscosimètre et ses accessoires ainsi que les paramètres d'essais les mieux adaptés. Pour plus d'information sur l'utilisation d'un viscosimètre (notemment les viscosimètres Brookfield qui sont les plus utilisés dans le monde vous pouvez contacter pour la France la société Brookfield).


7 - Comment fonctionne un viscosimetre ?

Il existe différentes sortes de viscosimètres : Viscosimètres capillaires, coupes de viscosité, viscosimètres à chute de bille, viscosimètres à oscillation et enfin les viscosimètres rotatifs qui sont de loin les plus utilisés. Parmi les viscosimètres rotatifs, on citera par exemple le leader mondial Brookfield Ametek . Le principe de fonctionnement d'un viscosimètre Brookfield est le suivant : un moteur entraîne la rotation d'un mobile (généralement cylindrique ou de la forme d'un disque) dans un produit. Le produit va s'opposer à la rotation du mobile et appliquer une force de réaction sur le mobile. C'est cette force qui est mesurée via un ressort et/ou un transmetteur de couple par les viscosimètres et transformée en valeur de viscosité exprimée en centi-Poise ou mPa.s (1cP=1mPa.s). En fonction du produit à mesurer on choisira le type de capteur (LV RV HA ou HB) utilisé dans le viscosimètre, le type de mobile, la vitesse utilisée, la température de travail, le temps de mesure... Pour plus d'informations sur le fonctionnement et l'utilisation d'un viscosimètre Brookfield, contacter leur représentant Français: Labomat Essor


8 - Comment tester le vieillissement de mes produits ?

Il existe différents essais permettant de mettre en évidence le vieillissement des produits. Labomat Essor proprose des équipements permettant de tester la tenue en température (étuves), la tenue en température et humidité (enceintes climatiques), la tenue à la lumière et aux intempérie (enceintes UV ou enceintes au Xénon), la tenue à la corrosion (enceintes de brouillard salin, enceintes cycliques de corrosion), la tenue à l’immersion (bac ford, test machu)…


9 - Comment tester la tenue aux UV de mes produits ?

Il existe des centaines de méthodes d’essais pour quantifier la résistance aux UV d’un produit ( peintures, plastiques, composites, textiles techniquse ou d’habillement, produits cosmétiques etc..). Afin de choisir la bonne méthode d’essai, il s’agit avant tout de s’interroger d’une part sur les conditions réelles d’utilisation de votre produit ( exposition intérieure, extérieure, produit à très haute durabilité, produit à durée de vie courte) et d’autre part sur la ou les propriétés que l’on cherche à évaluer ( brillance, couleur, propriétés mécaniques etc..). Il existe deux familles d’enceintes de vieillissement à la lumière : 1- Les enceintes UV ( les QUV) qui permettent de reproduire fidèlement la partie UV du spectre solaire ( UVA) et même de travailler avec un spectre plus agressif (UVB). Ce type d’enceinte, totalement régulée et raccordée à l’ISO 17025 ( irradiance, température) peut travailler en exposition UV, condensation et spray ( pulvérisation d’eau). Ces enceintes seront plutôt utilisées pour reproduire des défauts de brillance, de farinage, de craquage, de pertes de propriétés mécaniques ( déchirure, fragilisation). Leur domaine d’application : peintures, plastiques et composites, textiles techniques etc… 2- Les enceintes Arc-Xénon ( les Q-SUN) qui permettent de reproduitre fidèlement le spectre solaire complet ( UV + visible + IR). A l’iade de filtres optiques, l’on peut simuler une exposition extérieure ou intérieure. Ce type d’enceinte, totalement régulée et raccordée à l’ISO 17025 ( irradiance, température) peut travailler en exposition lumière, régulation température-humidité et spray ( pulvérisation d’eau). Ces enceintes seront plutôt utilisées pour reproduire des défauts d’aspect : perte de couleur, perte de brillance, blanchiment, jaunissement. Leur domaine d’application : peintures, plastiques et composites, textiles d’habillement et d’ornement, produits cosmétiques et pharmaceutiques, détergents etc..


10 - Comment tester la tenue à la corrosion de mes produits ?

Il existe de nombreuses normes d’essais de corrosion. Nous citerons par exemple l’ISO 9227 (Essais de corrosion en atmosphères artificielles -- Essais aux brouillards salins) et l’ASTM B117 (Standard Practice for Operating Salt Spray (Fog) Apparatus) Il existe aussi de nombreuses normes d’essai de corrosion cyclique qui ont pour objet d’être plus réalistes que les normes ISO 9227 et ASTM B117 Nous citerons pour exemple les normes suivantes : BMW CCT BMW AA-1029 BMW AA-0213 BMW AA-0224 BMW AA-P175 BMW AA-P224 BMW AA-P184 BMW AA-0324 CCT I (also known as CCT-A) CCT IV (also known as CCT-D) Chrysler LP-461H-122 Chrysler LP-463PB-52-01 Ford CETP:00.00-L-467 Ford BI-123-03 GMW 14872 GM 4298P GM 4465P GM 9540P Mazda MCT-1M Mazda MCT-2M Mazda MCT-3M Nissan NES-M0007 Renault D17-2028 SAE J1563 SAE J2334 SAE J2721 Toyota TSH1555G VDA 621-415 Volkswagen PV-1210 Volvo 1027, 1375 Volvo VCS-1027, 149 Volvo VCS-1027, 14 Volvo VCS-423,0014 LF-8131.3 Et bien d’autres encore…


11 - Mesure de dureté Shore, DIDC, IRHD, micro DIDC , micro IRHD, quelles sont les différences ?

La mesure de dureté des caoutchoucs et plastiques s’effectue à l’aide de duromètres portables ou de paillasse. Il existe plusieurs gammes de mesure : Shore, DIDC (Degré International de Dureté des Caoutchoucs) équivalent à IRHD (International Rubber Hardness Degree), micro SHORE, micro DIDC (équivalent micro IRHD). Le principe est le suivant : Une masse est appliquée (suivant la norme utilisée) sur un indenteur (cône tronqué pour SHORE A , cône pour Shore D, Bille pour DIDC (IRHD) ou micro bille (Micro DIDC ou Micro IRHD) et l’appareil mesure la profondeur d’intentation (déplacement du capteur).


12 - Comment mesurer une viscosité ?

Pour mesurer une viscosité, différentes techniques peuvent être utilisées. Il existe la mesure de viscosité cinématique (mesurée par exemple avec des coupes de viscosité, de viscosimètres à chute de bille, des tubes capillaires...) et la mesure de la viscosité dynamique qui s'effectue à l'aide de viscosimètres à mobile tournants tels que les viscosimètres et rhéomètres Brookfield proposés par Labomat Essor. Les coupes de viscosité (Coupes AFNOR, Coupes ISO, Coupes DIN, Coupes FORD, Coupes Zahn ou coupes Lory) utilisent tous le même principe: remplir la coupe de produit et mesurer le temps nécessaire pour que la coupe se vide. Les résultats sont exprimés en secondes d'écoulement ou en Stockes ou mm²/s Les viscosimètres Brookfield permettent de déterminer la viscosité des produits en fonction de l'agitation. Les mesures s'expriment en Poises ou mpa.s (1 cp = 1 mpa.s) Le principe est d'avoir un mobile qui tourne dans le produit à mesurer, le produit va s'opposer à la rotation du mobile, c'est la force de réaction du produit qui est mesurée et convertie en viscosité.


13 - Comment étalonner mon radiomètre ?

Les enceintes de vieillissement QUV et Q-SUN sont étalonnées en irradiance par l’utilisateur au moyen d’un radiomètre de calibration, qui possède une traçabilité à l’ISO 17025. La calibration en irradiance est la garantie d’un essai de vieillissement reproductible, faible et conformes aux normes internationnales. Une fois par an, il est nécessaire de faire étalonner le radiomètre. Il existe deux générations de radiomètres : les radiomètres CR ( CR10 et CR20) et les calibrateurs universels ( UC1 couplés à un capteur d’irradiance étalon). Dans le cas d’un radiomètre CR 10 et CR20, un retour usine est nécessaire pour une nouvelle certification ISO 17025. Dans le cas d’un calibrateur universel, il suffit d’acheter un nouveau capteur étalon ( livré avec certificat ISO 17025) qui viendra se brancher sur votre calibrateur universel. L'équipe de Labomat Essor est à votre service pour tout renseignement complémentaire