Enceintes au Xénon Q-SUN | Labomat | Labomat

Enceintes au Xénon Q-SUN | Labomat

Enceintes au Xénon Q-SUN

Voir la description

Enceintes au Xénon Q-SUN

Cette sous-catégorie regroupe les enceintes de vieillissement au Xénon Q-Sun

  • Enceintes de vieillissement Q-Sun Xe-1, Q-Sun Xe-2 et Q-Sun Xe-3
  • Groupe froid pour Q-Sun permettant de faire des essais à faible température
  • Système de pulvérisation d'eau
  • Système de repurification d'eau permettant de réduire considérablement la consommation d'eau déminéralisée tout en restant conforme aux exigences normatives
  • Porte échantillons
  • Masques
  • Kit d'étalonnage éponges
  • Filtres et lampes pour enceintes Atlas
  • Laines bleues
  • Echelle de gris

Enceintes de vieillissement aux UV  (QUV)et enceinte de vieillissement  à la lumière solaire (enceintes à Arc Xénon, Q-SUN) :

 

LABOMAT est partenaire de Q-Lab Corporation (historiquement Q-PANEL) et commercialise deux familles d’enceintes de vieillissement à la lumière afin de tester la durabilité de vos produits :

 

Enceintes de vieillissement à la lumière solaire, modèle Q-SUN de Q-Lab (Q-SUN Xe-1, Q-SUN Xe-2 et Q-SUN Xe-3).

La famille des enceintes Q-SUN rassemble des enceintes de vieillissement à la lumière solaire (tenue à la lumière) utilisant une source de lumière Arc Xénon (lampe à Arc Xénon) afin de reproduire un spectre se reprochant le plus possible de la lumière solaire naturelle (contenant une partie UV, une partie visible et une partie Infra-rouge).

N.B : Les enceintes Q-SUN sont des équivalents aux modèles SUNTEST, Wheather-O-Meter, Ci-3000, Ci-4000, Ci-4400, Ci-5000, Ci-35, Ci-65.

Dans les enceintes Q-SUN, l’on utilise des filtres optiques (par exemple lumière du jour Daylight Q, daylight Boro/Boro, Daylight F, verre de vitre Window Q, Window IR, Window B/SL etc.) afin de reproduire un environnement lumineux : exposition à la lumière solaire naturelle extérieure ou exposition à la lumière naturelle intérieure (filtrée par un verre de vitre).

Le spectre solaire naturel est normalisé, et est décrit dans deux normes internationales : CIE 85 table 4 et ASTM G177 SMARTS2.

Ces spectres normalisés précisent à la fois une extinction ( cut-on ou cut-off : c’est la plus petite longueur d’onde qui n’est pas filtrée par l’atmosphère et qui est présente à la surface de la terre) et une irradiance ( exprimée en W/m² : c’est une intensité spectrale qui varie en fonction de la saison, de la latitude et du moment de la journée).

Les enceintes Q-SUN permettent de reproduire les spectres solaires décrits dans CIE 85 table 4 et ASTM G177 SMARTS2. Elles répondent à un grand nombre de normes et méthodes d’essais sur le vieillissement à la lumière solaire : ISO 4892, ISO 16474, ASTM G151, ASTM G155, SAEJ 2412, SAEJ 2527, PV 1303, PV 1306, PV2930, PV 2939, QUALICOAT, RNES B-00088, ISO 11341, ISO 105 B02, ISO 105 B04, ISO 105B06, ISO 105 B10, AATCC TM 16, ICH Guideline, ISO 24443 etc.

Les essais Q-SUN ( source Arc-Xénon) permettent de mettre en évidence rapidement les défauts suivants : perte de couleur (perte de teinte, écart de teinte, Delta E) , jaunissement (Delta B), blanchiment (Delta L), perte de brillance (rétention de brillance), pertes de propriétés mécaniques, déchirure, craquage, de délaminage, de farinage, de fragilisation.

Pendant la phase d’exposition au spectre Arc Xénon, l’enceinte est contrôlée et asservie en irradiance (exprimée en W/m²) , en température de contact sur panneau noir, en température d’air et en humidité. Ce système d’asservissement en irradiance est connu sous le nom de Solar Eye.

L’irradiance est calibrée au moyen d’un radiomètre de calibration CR20 ou calibrateur universel UC1 couplé à un capteur UV étalon (smart sensor) qui peut être un capteur 340nm, 420 nm ou TUV (Total UV 300-400nm). Une traçabilité ISO 17025 est ainsi assurée sur l’essai.

La température de contact est contrôlée sur un panneau noir qui peut être un panneau noir isolé (IBP ou BPT) ou bien un panneau noir non isolé (BP ou BST). La phase d’humidité régulée est contrôlée en température d’air et en hygrométrie : elle permet de faire pénétrer dans le matériau une grande quantité d’eau.

L’alternance des phases de lumière (Arc Xénon), d’humidité et de pulvérisation (Spray) permet d’accélérer le vieillissement et l’ensemble des dégradations observées : il y a une synergie entre les phases. Pendant la phase de pulvérisation (spray, pluie), l’on projette de l’eau déminéralisée à la surface des échantillons : on crée alors un choc thermique après une phase d’exposition à la lumière. Cela provoque des contraintes mécaniques fortes qui peuvent entrainer des microfissures et ouvrir des « portes » dans le matériau. La fonction Spray a pour effet également de « laver » la surface des échantillons et ainsi de retirer les anti-UV qui viennent naturellement se positionner en surface pour protéger (effet Karcher).

Les enceintes Q-SUN se décline en 3 modèles : Q-SUN Xe-1, Q-SUN Xe-2 et Q-SUN Xe-3.

Labomat Essor propose également des enceintes de vieillissement aux UV modèle QUV

Enceintes au Xénon Q-SUN

Il y a 5 produits.

Affichage 1-5 de 5 article(s)

Enceintes de vieillissement à arc xénon Q-SUN

Le soleil, la chaleur et l’humidité provoquent des dégâts très onéreux chaque année. Les phénomènes de décoloration, de jaunissement, de perte de propriétés d'aspect mais aussi la fissuration, les craquelures, se produisent aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Les enceintes de vieillissement au Xénon Q-Sun, fabriquées par QLab corporation permettent...

Prix